Publié le : 22 septembre 2020

Voici un bilan 2019-2020 du bureau régional Abitibi-Témiscamingue / Nord-du-Québec de la Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ). Létendue de notre territoire nous amène à collaborer avec divers intervenants. Cela rend notre quotidien riche, diversifié et dynamique. Or, malgré la distance, la proactivité de Mme  Sonia De Longchamp, conseillère régionale en développement coopératif, permet de garder des liens forts sur lensemble du territoire.  

Présence sur le terrain 

MmeDe Longchamp a, entre autres, participé au Rendez-vous des acteurs de soutien à lentrepreneuriat collectif. Elle a également été présente au Rendez-vous annuel des partenaires économiques du Nord-du-Québec. Enfin, elle était de la partie à la 8e  édition de Savoir Affaires présentée à Val-dOr et Amos. De plus, son implication s’est faite remarquée dans une tournée mise en œuvre par le Gouvernement de la nation crie. En outre, elle a présenté la formule coopérative aux directions économiques cries de la côte est de la baie James.  

En mai 2019, jai partagé la scène avec M.Patrick Blais, directeur général de la Résidence funéraire de lAbitibi-Témiscamingue, dans le cadre dun agréable dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce et dindustrie de Rouyn-Noranda. Le dîner portait sur le thème de la relève collective des entreprises. Par ailleurs, M.Blais y a exposé son expérience lors de lacquisition des Maisons funéraires Blais. De mon côté, j’ai présenté la coopérative de travailleurs actionnaire et les autres formes de coopérative à titre de solutions porteuses pour une relève dentreprise. Merci à léquipe de la Chambre de commerce et d’industrie pour son initiative.  

À surveiller

Je profite de loccasion pour vous inviter à surveiller le lancement prochain des activités de la Wiinipaakw Tours. Il s’agit d’une coop de solidarité touristique crie qui vous conviera à voyager sur les eaux de la baie James. Je suis impressionné par lattention que les gestionnaires portent à la qualité et à lexpérience que vivront les futurs clients de cette coopérative. Ça promet!   

En conclusion, jenvisage déjà la prochaine année avec optimisme. En effet, lachat de proximité, le maintien de la propriété locale des entreprises et la fidélisation de la maindœuvre constitueront autant doccasions pour la région. Nous sommes certains d’utiliser les forces de la formule coopérative pour stimuler le développement du territoire.   

Evan Murray
Directeur régional