Publié le : 8 octobre 2020

Voyages COSTE pour Coopérative de solidarité en tourisme équitable est l’une de nos Coops Coups de Cœur 2020. Ses membres, producteurs pour la plupart, s’étalent sur près de 750 kilomètres du littoral nord-côtier traversant les territoires de la Minganie et de la Basse-Côte-Nord jusqu’à Blanc-Sablon. Ils parlent le français, l’anglais et l’innu. Plus à l’est, nombreux sont ceux qui doivent prendre l’avion, l’hélicoptère, un bateau ou une motoneige pour se déplacer, leurs villages n’étant pas reliés par une route.

Une clientèle internationale

Les clients de Voyages Coste viennent du Québec, de l’Ontario et d’Europe. Ils veulent découvrir l’histoire millénaire des autochtones, explorer Anticosti, chevaucher un « scooter des neiges » sur la Route blanche, prendre l’apéro sous un monolithe dans le Parc national de l’archipel Mingan et se taper le road trip à partir de Tadoussac pour se rendre à Kégaska, le Motoneige - Voyages Costefin bout de la route 138, là où les touristes se prennent en photo, comme un « trophée de voyage ». Pas banale comme offre! On comprend que ces territoires atypiques permettent de développer des produits touristiques de calibre international. Assises fondamentales de la création de COSTE, car elle résulte d’une mobilisation pour encourager le développement touristique de la destination, facteur de survie pour les communautés de la Côte-Nord.

L’intervention

Après une décennie, Voyages COSTE avait besoin de se recadrer, de revoir ses stratégies et d’actualiser ses opérations. Ces besoins se sont révélés en 2017 quand l’agence de voyages se retrouve fragilisée.  Si une « cellule d’intervention spéciale » fut mise en place dans les premiers mois de 2018 pour aider Coste, l’implication de la Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ) en 2019 a plutôt suscité l’enracinement d’un processus où les deux organisations se retrouvaient tels des agents de coopération, « (…) où les partenaires se concentrent vers des cibles communes, se reconnaissent mutuellement dans leurs champs de compétence et où chacun exerce une influence sur l’autre ».

Au moment où la coop vit à la fois une croissance et une remise en question, « (…) Il est nécessaire que COSTE revoie ses opérations, sa structure organisationnelle et suscite une meilleure implication de ses membres », affirmaient les administrateurs de la coop. C’était là le point de départ d’une intervention qui allait occuper les professionnels de la CDRQ pour quelque cinq cents heures, accompagnement facilité par des financements venant du CQCM et du Pôle d’économie sociale de la Côte-Nord.

Voyages Coste - Coop Coup de Coeur 2020

Consolider COSTE

Les premières activités tenues avec les administrateurs ont fait découvrir COSTE pour certains et la redécouvrir pour les autres. Une analyse transversale de la coop (son historique, son vécu, sa situation financière) a mené à mieux identifier et comprendre les enjeux qui s’y rattachent et les défis opérationnels et financiers qui se présentent.

Le but de toutes ces actions était de donner à COSTE les moyens de préciser ses besoins et de les communiquer. Avoir en main ces informations stratégiques lui a réussi. Peu avant Noël 2019, les MRC de la Minganie et du Golfe-du-Saint-Laurent ont accepté de libérer de nouvelles ressources financières. Un moment charnière qui assurait COSTE de conserver son permis d’agence de voyages.

Les suites

Les interventions des professionnels de la CDRQ se sont échelonnées sur une période de 10 mois. Dans ce parcours, ils ont à la fois joué des rôles d’animateurs, de personnes-ressources, d’experts et d’agents de liaison. Susciter l’expression des administrateurs, recueillir, traiter et analyser les informations financières, configurer les nécessaires actions pour assurer la continuité des opérations, organiser les concertations avec les partenaires, proposer des améliorations aux opérations et assurer le suivi des travaux ont meublé le quotidien des membres de l’équipe. Concrètement, COSTE connaît maintenant ses objectifs financiers et ce qu’elle doit faire pour les atteindre. L’autonomie financière est à portée de vue.

Quant aux prochaines interventions de la CDRQ, elles touchaient (au printemps et à l’été 2020) la formation de l’équipe de COSTE sur plusieurs aspects du marketing touristique et l’optimisation des opérations. Les autres activités prévues, dans le cadre du programme de Préparation à l’investissement (Chantier de l’économie sociale) permettront à la coop de consolider voire, développer son membership, se mettre davantage en valeur et reprendre le dialogue avec les communautés et ses acteurs.