Publié le : 21 mai 2019

Durant les dernières années, nous avons été tous témoin d’un village qui s’éteignait à petit feu. Nous pensons souvent que ce n’est qu’une mauvaise période éphémère. Ainsi, mon village a perdu son magasin, son restaurant, son bureau de poste, son garage. Quand l’école primaire a fermé, nous avons tous pleuré. Maintenant, c’est vraiment la fin. Après tout, plus d’école, plus d’enfant, plus de village ! Comment revitaliser les communautés? Découvrez des initiatives du Bas-Saint-Laurent.

 Il ne reste plus qu’à remonter !

Un jour, un groupe de pionniers et pionnières s’est levé, a roulé ses manches et trouvé une solution. En effet, la création de coopérative a permis dans plusieurs localités de conserver et de consolider des services essentiels, communément appelés services de proximité.

Dix ans plus tard, des coopératives de services de proximité sont bien implantées. Elles offrent notamment des épiceries, des restaurants, des stations-services, des dépanneurs à une population fière de pouvoir satisfaire ses besoins courants sans courir en ville.

On n’avait pas tout vu !

La formule coopérative est un des piliers majeurs de la vitalité régionale. En effet, les Bas-Laurentiens font preuve d’un leadership stimulant. Étant fortement conscientisés par cet enjeu d’occupation du territoire, les dirigeants de la MRC de La Matapédia, de la MRC d’Avignon et ceux de la Caisse Desjardins de la Vallée de la Matapédia ont décidés de s’associer à la CDRQ. L’objectif est de soutenir 10 coopératives de services marchands de proximité à Saint-Noël, à Sainte-Irène, à Saint-Tharcicius, à Saint-Vianney, à Amqui, à Albertville, à Sainte-Marguerite-Marie, à St-André-de-Restigouche, à Saint-François-d’Assise et à Saint-Alexis-de-Matapédia. Cette alliance permet aux coopératives de mettre leur savoir-faire en commun que ce soit pour la gestion, la gouvernance, la formation et l’achats de biens en commun.

Ce projet pilote, unique au Québec, pourrait éventuellement se reproduire ailleurs. De ce fait, plusieurs MRC rurales ont actuellement le regard tourné vers nous puisqu’elles vivent les mêmes enjeux d’occupation du territoire et d’accessibilité aux services marchands de proximité. Une association de coopératives pour le bénéfice de toute une communauté.

Voilà un pas supplémentaire réussi pour une solidarité régionale qui porte fruit !