Publié le : 7 octobre 2021

La CDRQ a pour mission de soutenir les coopératives dans toutes les régions du Québec par le biais de son service d’accompagnement spécialisé.

Entre autres, connaissez-vous le programme Coopérative coup de cœur offert par la CDRQ et le CQCM ? L’objectif du programme est simple : soutenir les projets de coopérative qui font appel au financement participatif sur La Ruche. En outre, le programme offre aux coopératives : une bourse qui bonifie la cible de financement et, d’autre part, un accompagnement gratuit.

Qui sont ses coopératives qui se démarquent ? Voici un portrait de leurs initiatives audacieuses !

 

Soutenir les coopératives de la relève agricole

Dans cette période incertaine, l’agriculture de proximité est un moyen fiable d’augmenter notre autonomie alimentaire. Découvrez le projet de la Coop Les Hautes Herbes qui a réussi à accéder à un besoin essentiel pour tout agriculteur au Québec : une serre chauffée.

Coop Les Hautes Herbes et leur serre

Photo : Caroline Babin

La Charrette a réalisé la construction de sa pouponnière des possibles : un petit bâtiment à double vocation. Celle de pouvoir y faire les semis, et surtout, un lieu rassembleur pour former la relève. Les deux mains dans la terre, c’est dans cette pouponnière que la coop se donne les moyens de recevoir les agriculteurs de demain.

Ici, l’argent recueilli a contribué notamment à construire une infrastructure d’abattage installée à Granby. Plus largement, l’infrastructure à proximité permettra l’émergence d’un modèle alternatif d’agriculture répondant aux impératifs de bien-être animal et aux enjeux environnementaux.

Maintenant, achetez, cuisinez et cultivez localement grâce à l’application mobile MTL ON MANGE et les initiatives virtuelles de la coop CAUS.

Aux Bio-Légumes voulait permettre à la communauté de pouvoir bénéficier de légumes le plus longtemps possible en s’offrant les outils nécessaires notamment une serre.

 

Soutenir les coopératives de plein-air

Pour célébrer ses 20 ans, la Coop de Kayak des Îles voulait se rapprocher du fleuve avec un nouveau kiosque de ventes positionné directement sur le quai de Trois-Pistoles. Plus spécifiquement, le montant demandé a permis la construction du nouveau kiosque, l’achat d’une flotte de planches à pagaie. De même, la coop a fait l’acquisition d’une tente prospecteur pour offrir des repas de groupe sur la grève.

BivouaQ est une coopérative de solidarité et une agence inclusive en tourisme d’aventure. En outre, elle offre des sorties guidées en plein air au Québec et à l’étranger. Qu’est-ce qui les distingue ? Elle adapte la pratique des activités au moyen d’équipements spécialisés pour le plein air, afin que les personnes en situation de handicap ou ayant des limitations puissent s’aventurer sur tous les types de terrain.

L’activité principale de la coopérative est le ski hors piste. Étant donné des coûts élevés, la coop a pour mission d’offrir un endroit accessible pour tous. Cet endroit permettrait notamment l’initiation des jeunes de la région et l’implication dans la communauté du village de Rivière-à-Claude.

Le Rack à bécik est un atelier coopératif de mécanique vélo où les ressources sont mutualisées, revalorisées et les connaissances partagées.

 

Soutenir les coopératives culturelles et artistiques

Arkham Café Coop est une coopérative dont l’objectif est de créer une place pour tous les Geeks, amateurs et curieux des univers de la Pop-Culture. Les fonds récoltés ont permis notamment d’acheter les équipements nécessaires au bon fonctionnement du café et l’ameublement pour créer un endroit unique.

Le projet consiste à démarrer une coopérative de solidarité au centre-ville de Trois-Rivières pour les créateurs et entrepreneurs de la relève. Le 507 c’est une boutique, un café ainsi que des espaces d’ateliers et de co-working qui créeront un éco système d’entraide et de collaborations parmi tout ce beau monde. Un lieu pour se réunir, rêver et créer, quoi!

La coopérative de solidarité artistique a pour mission d’offrir à ses membres, artistes en arts visuels, un lieu de vie coopératif stimulant pour le développement et la diffusion artistiques. De même, elle souhaite assurer son rayonnement auprès de la population de Drummondville et des environs. Pour continuer d’appuyer ses artistes, la coop souhaite développer des outils numériques !

Leur projet de parcours en plein air est surprenant. Véritable excursion scientifique, l’aventure sur les glaces du Lac Saint-Jean permet de faire le plein de connaissances de la glaciologie aux changements climatiques.

Parcours du Musée de la Glace en compagnie du fondateur

De gauche à droite : Stéphan Tremblay (Auteur et concepteur du Musée de la Glace) et Érick Morin (Conseiller en développement coopératif à la CDRQ). Photo par François Viel.

 

Soutenir les coopératives dans des projets scolaires

La Coop Enfant Nature a restauré son pavillon au parc de l’île Melville pour optimiser son offre de formation continue et expérientielle. Saviez-vous qu’elle adopte une approche pédagogique inspirée du modèle « Forest School » des pays scandinaves, mais adaptée à la réalité québécoise ?

Ce concours rejoint les étudiants du secondaire. En outre, ceux-ci se regrouperont en équipes pour concevoir un prototype de jeu de société. Le montant amassé a financé  notamment les visites des professionnels aux écoles. De même, il a permis la conception et édition du prototype gagnant ainsi que les prix décernés aux participants.

 

Soutenir les coopératives dans des projets novateurs

Aujourd’hui, des contenants réutilisables consignés pour la restauration à emporter et en livraison, c’est possible ? Oui ! Cette campagne a permis le lancement du projet pilote à Montréal, auprès de 15 établissements alimentaires. C’est à suivre !

Le Torréfacteur lance maintenant son café mobile ! Or, cette version ambulante du café capte l’imaginaire des trifluvien.nes. Elle permet aussi d’offrir de nouveaux services tels que la livraison de café à domicile, Café-cantine: pause-café en entreprise et service de café événementiel.

Avec les valeurs de la coopérative, les couturières ont rapidement décidé de mettre l’épaule à la roue pour faire leur part dans la crise de la COVID. Elles ont donc rassemblé dans un élan de solidarité incroyable, 5 200 couturières de partout au Québec, afin de rapidement confectionner des vêtements médicaux et des masques. Le montant ramassé a permis d’avoir un atelier de production fixe pour accueillir 25 couturières pour produire 20 000 jaquettes par semaine !

Leur modèle alternatif en construction est intéressant ! C’est en s’inspirant des principes d’entraide et des pratiques écoresponsables que la coop souhaite revitaliser le patrimoine bâti. De même, elle participe à créer un environnement inclusif et à diminuer la pollution liés aux travaux de construction.

Coop La Couverte

De gauche à droite : Patrice Blais (Directeur régional à la CDRQ), . Photo par Laurie-Edwidge Cardinal.