Publié le : 16 février 2021

La coop Les Hautes Herbes a reçu une bonification de son financement participatif sur La Ruche, grâce au programme Coopérative coup de cœur. Offert par la CDRQ et le CQCM, ce programme permet de toucher 10% additionnel, conditionnel à la réussite de la campagne. En effet, leur projet de serre commerciale a attiré l’attention. Dans cette période incertaine, l’agriculture de proximité est un moyen fiable d’augmenter l’autonomie alimentaire.  La serre donnera accès pendant plus longtemps à des légumes de saison, cultivés à quelques kilomètres du consommateur !

Découvrez leur projet !

Le projet de la coop Les Hautes Herbes

Les Hautes Herbes est une coop en production maraichère dans la région de Lanaudière. Avec l’aide de la CDRQ et du CQCM, elle souhaitait se lancer dans l’achat d’une serre commerciale. Il s’agit d’un outil indispensable pour cultiver des légumes au Québec. Ainsi, la serre permettra de :

  • Produire sur une période plus longue en rajoutant 3 à 4 mois de récoltes ;
  • Garder la ferme petite, mais intensive ;
  • Garantir des récoltes plus constantes et abondantes tant en été qu’en hiver ;
  • Offrir au public des légumes de serre biologiques et cultivés en pleine terre, dans une perspective de sols vivants !

 

Le programme Coopérative Coup de cœur

Connaissez-vous le programme Coopérative Coup de cœur ? Il s’agit d’un programme offert par la CDRQ et le CQCM. L’objectif est de soutenir les coopératives qui font appel au financement participatif comme source de financement complémentaire pour leur démarrage ou leur développement. Pour la coop Les Hautes Herbes, la CDRQ soutient le projet de serre par une subvention de 1 400 $, conditionnelle à la réussite de la campagne. En outre, la campagne de sociofinancement a été un réel succès ! En effet, Les Hautes Herbes ont amassé plus de 16 000 $, en dépassant leur objectif de 14 000 $.

L'équipe des Herbes Hautes devant la serre avec Evan Murray de la CDRQ

De gauche à droite : Ugo Brais-Germain (Les Hautes Herbes), Evan Murray (CDRQ), Gaëlle Jaudard (Les Hautes Herbes), Claudia Vergnolle (Les Hautes Herbes) et Mathieu Cloutier (Les Hautes Herbes). Photo par Caroline Babin.

Les retombées de la serre

Grâce au financement obtenu, la coop Les Hautes Herbes aura accès à un besoin essentiel pour tout agriculteur au Québec : une serre chauffée. Celle-ci permettra l’allongement de la saison de récolte de plusieurs semaines, voire de plusieurs mois ! De plus, avec ce soutien, la structure, le revêtement et la fournaise pourront être achetés. Ainsi, la coop Les Hautes Herbes pourra cultiver autant des légumes en primeur, donc tôt dans la saison (tomates, aubergines, poivrons, concombres), mais aussi des légumes qui n’ont pas besoin de beaucoup de chaleur durant tout l’hiver (épinards, roquette, radis, rabioles…).

Coop Les Hautes Herbes et leur serre

Mathieu Cloutier (Les Hautes Herbes). Photo par Caroline Babin.

Bref, la contribution de tous sur ce projet soutient une ferme de la relève tournée vers l’écologie, mais aussi des acteurs de l’autonomie alimentaire du Québec.

 

Pour en savoir plus sur l’abonnement à leurs paniers biologiques, c’est par ici

 

Effet Coop On y participe