La définition: 

Une coopérative est un regroupement de personnes ou de sociétés qui décident ensemble de satisfaire certains de leurs besoins communs en exploitant une entreprise conformément aux règles d’action coopérative. 

 Elle est donc possédée et contrôlée par les porteurs mêmes des besoins économiques, sociaux ou culturels qu’elle vise à satisfaire. Elle agit nécessairement dans le secteur marchand et assure la prestation de services ou la production de biens.  

Tirée de La coopérative est une entreprise différente 

Cahier Chroniques coop, MEIE 

 

 

En bref, une coopérative c’est: 

Une entreprise coopérative permet de réaliser des choses plus grandes que soi! Ce modèle d’affaires permet de créer une entreprise à son image tout en répartissant les richesses et les risques entre les membres. 

Donc, ce type d’entreprise donne la possibilité de décider, d’être impliqué et de participer au sein de la coopérative de manière démocratique.  

Cela vous intéresse? Nous organisons mensuellement un webinaire qui présente la formule coopérative. Plus précisément, lors de cette séance d’information, nous vous présenterons les particularités d’une entreprise coopératives, les différentes formes que ce modèle d’affaires peut prendre et également les avantagesC’est une séance d’information qui vise à introduire les bases de l’entreprise coopérative. Les groupes de promoteurs ainsi que les agents de développement en entrepreneuriat sont les bienvenus! 

Pour connaître les prochaines dates de ce webinaire, cliquez ici

 

Les traits distinctifs d’une entreprise coopérative

Les membres adhèrent à la coopérative afin de se donner différents services au meilleur coût possible et d’en faire bénéficier leur collectivité. Leur but n’est donc pas d’investir des capitaux dans une entreprise pour en retirer des gains pécuniaires. Ils recherchent un rendement d’usage et non un rendement de capital.

La formule coopérative s’adapte selon les groupes, les milieux et les secteurs d’activité économique, et permet l’émergence d’entreprises capables de combler des besoins variés. Ces besoins peuvent aussi bien être l’obtention d’un service (services de logements, services de proximité, services funéraires, etc.) par l’entremise de la coopérative de consommateurs ou de la coopérative de solidarité, la création d’emplois ou la relève d’entreprises au moyen de la coopérative de travail ou de la coopérative de travailleurs actionnaires ou encore la transformation et la mise en marché de produits par l’intermédiaire d’une coopérative de producteurs.

En plus de partager des besoins communs, les coopérateurs partagent également des valeurs et sont animés par des convictions. Ces valeurs de prise en charge, de démocratie, d’égalité, d’équité et de solidarité sont traduites législativement dans les règles d’action coopérative.

Outre les règles de fonctionnement précédemment décrites, les coopératives sont tenues d’encourager la formation coopérative, de promouvoir l’intercoopération et de favoriser le soutien au développement de leur milieu. Elles ont donc une finalité à portée sociale clairement exprimée par les règles d’action coopérative et contribuent au dynamisme de leur milieu.

 

Les avantages 

  • Structure qui combine la rentabilité économique et la réussite sociale
  • Mesures fiscales favorisant la capitalisation
  • Responsabilité financière des membres limitée au capital souscrit dans la coopérative
  • Formule flexible qui s’adapte aux besoins de ses membres
  • Propriété collective qui a fait ses preuves au niveau de la durabilité
  • Principes de solidarité, de partage et d’équité
  • Pouvoir démocratique et sentiment d’appartenance

 

La structure associative

L’assemblée générale des membres est le lieu privilégié d’exercice de la démocratie. En effet, les orientations de l’entreprise y sont déterminées par les membres sur la base du principe « un membre — un vote » quel que soit le nombre de parts détenues.

Le conseil d’administration est élu par l’assemblée générale qui lui confère des pouvoirs. Chacune des catégories de membres a le droit d’élire au moins un administrateur. Le nombre d’administrateurs élus parmi les membres de soutien ne peut excéder le tiers du nombre total des administrateurs de la coopérative.

 

La structure d’entreprise

La direction et les employés de l’entreprise coopérative font fonctionner ses opérations et peuvent aussi être membres de celle-ci si elle possède une catégorie de membres travailleurs. Alors, ils possèdent deux rôles : celui de travailleur et de propriétaire de l’entreprise. En tant qu’employés, ils doivent se référer à la direction de l’entreprise, qui elle, doit se référer à son conseil d’administration.

 

Mais plus encore 

Vous ne savez pas si la coopérative est la bonne forme d’entreprise pour vous? Pour mieux vous situer dans les formes juridiques, nos experts en développement coopératif vous amèneront à vous questionner sur vos motivations, vos intérêts et vos valeurs afin de vous proposer le modèle d’affaires qui vous convient. 

Contacter votre bureau régional le plus proche