Le CA de la FCDRQ donne son accord de principe à un modèle de CDR unique Québec

Une nouvelle étape a été franchie aujourd’hui dans la démarche d’optimisation et de restructuration du réseau des Coopératives de développement régionales (CDR). Le Conseil d’administration de la Fédération des coopératives de développement régional (FCDRQ), composé principalement des présidents des CDR, vient de voter à forte majorité un accord de principe à un modèle de CDR unique.

La FCDRQ et ses membres cheminent dans un processus de restructuration de leur réseau depuis plusieurs mois afin, d’une part, de répondre à la demande d’optimisation faite par leur principal bailleur de fonds, le Ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations (MEIE) et, d’autre part, de se donner les moyens de tendre vers l’atteinte des cibles ambitieuses de création de coopératives du Plan stratégique intégré du Mouvement coopératif.

Rappelons que, dans la foulée de la présentation du Plan stratégique par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) en mars dernier, le gouvernement du Québec a annoncé sa volonté de renouveler l’Entente de partenariat soutenant le développement coopératif au Québec pour une période de cinq ans.

Accord de principe à un modèle de CDR unique

À l’issue d’une journée de travail réunissant les présidences et les directions générales des CDR, le CA de la FCDRQ s’est donc prononcé en faveur d’un modèle de CDR unique, dont l’objectif ultime est l’amélioration des services offerts aux coopératives de partout au Québec. Ce modèle vise également à assurer une plus grande cohérence des orientations de développement, à mieux soutenir ses équipes de spécialistes en développement coopératif et à permettre une plus grande inter-collaboration entre les régions.

La future CDR unique, telle que proposée par le modèle entériné, sera constituée d’un siège social à Québec et de 11 bureaux régionaux partout au Québec. Des équipes dédiées continueront d’offrir toute la gamme des services aux coopératives, en plus de travailler au développement de nouvelles filières à fort potentiel de développement coopératif.

« Nous sommes persuadés qu’en nous unissant, nous serons plus performants pour relever les défis du développement coopératif du 21e siècle et ce, tout en continuant de miser sur notre principale force : notre présence sur le terrain et nos partenariats dans toutes les régions du Québec. Nos équipes de professionnels, mieux réseautées, seront plus fortes pour répondre aux besoins des coopératives de leur région et pour développer, ensemble, des projets d’envergure qui seront porteurs pour l’entrepreneuriat collectif de tout le Québec », a affirmé monsieur Richard Normandeau, président de la FCDRQ.

Le modèle pressenti en est un de coopérative de solidarité ayant un CA unique représentatif des coopératives et mutuelles de chaque région. Monsieur Normandeau insiste : « Notre priorité dans l’élaboration du modèle de CDR unique est de nous assurer de conserver le meilleur ancrage régional possible. Il est clair pour tous les intervenants impliqués dans le dossier que cet ancrage dans les milieux constitue l’élément-clé du développement coopératif régional ». Il poursuit : « Les équipes réparties dans les bureaux régionaux partout au Québec seront la plus grande richesse du réseau et elles continueront d’assurer le lien direct avec les coopératives et les organisations partenaires sur le terrain. La réflexion se poursuivra quant aux rôles que des conseils régionaux consultatifs pourraient jouer en matière de concertation, d’orientation et de définition des priorités régionales ».

Transition vers la CDR unique

Le processus d’optimisation se poursuivra dans les prochains mois et devrait être complété au 1er janvier 2016. Dès la mi-juin, un comité de transition sera à pied d’œuvre pour élaborer un plan de transition. En parallèle, une analyse de faisabilité financière sera réalisée. Celle-ci permettra aux CDR d’entériner leur adhésion à la CDR unique en septembre, ultime étape décisionnelle du processus d’unification des CDR au sein de la nouvelle entité.

« La période transitoire s’effectuera sous le signe de la continuité des services. Les coopératives demeurent le cœur de nos préoccupations et nous veillons à ce que la transition se fasse sans affecter les liens de service et les projets en cours », conclut monsieur Normandeau.

Téléchargez le communiqué

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre