Le virage CTA, coopérative de travailleurs actionnaire, c’est quoi?

Une solution disponible et adaptable pour toutes les générations

Une coopérative de travailleurs actionnaires est un regroupement de travailleurs qui se constitue une coopérative pour les représenter tout en acquérant du capital-action de l’entreprise privée qui les emploie. La coopérative devient alors actionnaire de l’entreprise et les travailleurs ont ainsi la possibilité de participer à l’administration de l’entreprise et à l’organisation du travail.

En incorporant une coopérative de travailleurs actionnaire (CTA de son petit nom), vous pourrez vous attendre comme impacts économiques[1] :

  • Une pérennité à court terme ;
  • Une pérennité à long terme ;
  • Une meilleure rétention du personnel ;
  • Une amélioration de la qualité des produits et/ou des services ;
  • Un impact quant à la compétitivité de l’entreprise ;
  • Une meilleure satisfaction des clients.

De plus, l’incorporation d’une CTA est une option pour l’entrepreneur afin de :

  • Partager le risque ;
  • D’atteindre un objectif d’expansion et/ou de diversification de votre entreprise ;
  • Impliquer vos employés et les motiver ;
  • Améliorer le fonds de roulement de votre entreprise ;
  • Et remplacer le départ éventuel d’actionnaires.

Et aux employés de :

  • Se regrouper ;
  • De créer une coopérative ;
  • Participer activement à la pérennité de l’entreprise ;
  • Collaborer concrètement à l’évolution au développement ou à l’expansion de l’entreprise ;
  • Développer un sentiment d’appartenance plus fort ;
  • Pouvoir investir, en groupe, afin d’acheter un bloc d’actions de l’entreprise ;
  • Vivre une expérience entrepreneuriale démocratique et collective.

Tout ceci à la hauteur du nombre d’actions dont vous le voudrez.

 

Toujours pas convaincu ?
Approfondissons un peu nos propos. 

Pour l’entrepreneur :

Objectif d’expansion et/ou de diversification de votre entreprise: votre entreprise envisage des projets d’expansion ou de diversification. Toutefois, ces projets demandent du capital supplémentaire. Vous ne désirez pas ajouter à la table un actionnaire externe ou les demandes des institutions financières vous font reculer. Alors, pourquoi ne pas mobiliser vos employés pour contribuer aux projets de l’entreprise?

Partager vos projets avec vos employés est une bonne façon de véhiculer la confiance que vous avez en eux. Et pour les employés, il s’agit d’un bon exercice de ‘’team building’’ puisque tout le monde devra y contribuer à sa façon.

 

 

Remplacement d’un départ d’actionnaires : Le départ d’un actionnaire est parfois synonyme de stress et de casse-tête. En considérant le virage CTA, vous pourriez choisir de remplacer cet actionnaire par vos employés qui formeront une coopérative afin de racheter ce bloc d’actions. Il ne faut pas oublier que vos employés sont dans l’entreprise depuis un bon moment et ils sont bien investis de la mission. Alors, pourquoi ne pas leur faire confiance en les impliquant davantage dans l’entreprise?

 

 

Un projet de relève entrepreneuriale: Dans la mesure où vous aimeriez commencer à vous départir de votre entreprise, que la relève familiale n’est pas là, qu’aucun acheteur ne se pointe le bout du nez et que vous aimeriez que l’entreprise reste dans le milieu. Ceci, en conservant quand même un œil sur l’entreprise, c’est possible!

Les coops peuvent obtenir du financement, car il existe plusieurs partenaires financiers spécialisés ou habitués à financer des coops. Dans le cas d’une reprise par les employés, il existe des avantages fiscaux qui aident les employés à investir et réduire leur risque. Dans la quasi-totalité des cas, nos partenaires financiers ne demandent pas de cautionnement aux membres travailleurs ou autres types de membres.

 

Autres avantages : choisir le rythme du transfert, et négocier avec des gens qui ont intérêt à conserver l’entreprise.

 


 

Pour les employés :

En donnant la chance aux employés de créer une coopérative qui deviendra actionnaire de votre entreprise, les membres auront naturellement un intérêt à conserver et développer l’entreprise, ce qui augmente considérablement le taux de survie de l’entreprise. D’ailleurs, plusieurs statistiques parlent en ce sens.

En effet, la même étude1 de 2013 indique qu’en impliquant les employés via une CTA, ces derniers sont généralement plus motivés, mobilisés et productifs. Trois facteurs qui peuvent seulement être réalisés dans une bonne ambiance de travail; un autre des impacts constatés dans cette recherche.

Mais encore, quels sont les avantages concrets ?

Avantages sociaux jusque-là inaccessibles: Le mouvement coopératif a travaillé fort pour mettre en place des outils financiers adaptés et rassembleurs pour les travailleurs motivés à s’impliquer dans leur entreprise.

En créant une entité morale via la coop, ces derniers pourront évaluer l’incorporation d’une assurance-maladie, mais surtout, avoir un accès au régime d’investissement coopératif (RIC) et celui du REER-COOP. Deux programmes accordant des crédits d’impôt.

 


Osez le virage, osez atteindre de nouveaux objectifs, ensemble!

« La CTA relie la capitalisation de l’entreprise et l’épargne retraite des travailleurs et constitue un outil de motivation, de cogestion, d’éducation, de partage des profits et de relève d’entreprise. C’est la voie coopérative de l’actionnariat salarié; une formule novatrice que l’on retrouve exclusivement au Québec».

-Le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité

 

« La formule de la coopérative de travailleurs actionnaire comporte un fort potentiel de développement, notamment dans le domaine de la relève d’entreprise. Cette formule favorise, entre autres, une meilleure productivité et une rétention des travailleurs par leur intéressement aux affaires de l’entreprise. »

– Ministère des Finances
Plan budgétaire du Gouvernement du Québec 2012-2013

 

« Si la coopération s’inscrit dans le cœur de l’homme, la coopérative en est son expression économique et sociale moderne. »

– Professeur André Martin
IRECUS

 


[1] Résultats issus d’une étude menée en 2013 sur les impacts auprès des travailleurs et des entreprises au Québec par la CDRQ en partenariat avec Desjardins Capital de risque, le Ministère des Finances et de l’Économie du Québec et l’Alliance de Recherche Universités- Communauté Développement Territorial et Coopération.