Les Coopératives de développement régional (CDR) et les coopératives qu’elles accompagnent sont un investissement payant pour le gouvernement, qui retire 150% de retombées pour chaque dollar investi dans le réseau. C’est ce que conclut l’Étude d’impacts socioéconomiques du travail des Coopératives de développement régional du Québec, réalisée par la firme MCE Conseils à la demande de la Fédération des Coopératives de développement régional du Québec (FCDRQ).

Selon Richard Normandeau, président de la FCDRQ, le réseau des CDR est un acteur important du développement régional. Il précise : « Les CDR aident au démarrage de plus de 110 coopératives annuellement. Ces coopératives, elles sont ancrées dans leur milieu et contribuent à le dynamiser ». « Les CDR contribuent ainsi directement à l’économie régionale, poursuit M. Normandeau, puisque les coopératives qu’elles soutiennent injectent plus de 50M$
dans l’économie d’ici chaque année ».

Des services de qualité… et appréciés

L’étude d’impact révèle également que les services des CDR sont très appréciés des coopératives accompagnées. En effet, alors que plus de 88% d’entre elles estiment que leur CDR a été essentielle à leur démarrage, la note grimpe à 93% pour qualifier l’apport des CDR en matière d’accompagnement à la vie démocratique et associative. « Les CDR sont les spécialistes de la distinction coopérative, explique Marie-Ève Myrand, directrice générale de la Fédération des CDR du Québec, et nous sommes fiers d’offrir un accompagnement spécialisé
la vie associative et à la vie d’entreprise aux coopératives du Québec ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre